PSG-Brest : Quand Presnel Kimpembe se prend le bec avec l’arbitre Jérémie Pignard

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:SPORTS
You are currently viewing PSG-Brest : Quand Presnel Kimpembe se prend le bec avec l’arbitre Jérémie Pignard
« Wesh, touche-moi pas frère ! », a notamment lancé le capitaine parisien à l’arbitre du match de L1, un moment capté par Amazon Prime Vidéo.

« Pourquoi tu me touches ? » La prise de bec entre le défenseur parisien Presnel Kimpembe, capitaine du PSG samedi contre Brest (1-0), et l’arbitre Jérémie Pignard a été captée par les caméras du diffuseur Amazon Prime Vidéo, qui avait équipé l’homme en noir d’un micro.

Dans le cadre de cette expérimentation, les échanges entre Jérémie Pignard, les joueurs et les entraîneurs de ce match de la 7e journée de Ligue 1 ont été enregistrés et diffusés ce dimanche 11 septembre dans Dimanche Soir Football, l’émission hebdomadaire d’Amazon.

L’une des séquences marquantes a été captée en toute fin de match (à voir en vidéo plus bas) : alors qu’un attroupement de joueurs se forme autour de Kimpembe, coupable d’un tacle appuyé sur le Brestois Irvin Cardona qui aurait pu lui valoir un second carton jaune et une exclusion, Jérémie Pignard intervient pour disperser ce rassemblement, repoussant légèrement Kimpembe et un autre joueur au niveau du torse.

« Allez, on y va », lance l’arbitre en séparant les joueurs.

« Wesh, touche-moi pas frère ! Pourquoi tu me touches ? Touche-moi pas ! », s’agace Kimpembe, faisant un mouvement brusque pour repousser le bras de Jérémie Pignard, qui ne s’en offusque pas.

« Pourquoi s’exciter ? » dédramatise l’homme au sifflet.

« Kim, viens ici ! », ordonne l’entraîneur Christophe Galtier pour calmer le jeu, faisant sortir son joueur, qui s’est en outre blessé sur l’action et manquera au moins les deux prochains matches du PSG.

 
Kimpembe n’a cessé de venir demander des explications à l’arbitre

Cette altercation intervient au terme d’un match où le défenseur, porteur pour l’occasion du brassard de capitaine, n’a cessé de venir demander des explications à l’arbitre.

« Ne venez pas à chaque fois, vous allez prendre un jaune », lui lance Jérémie Pignard. « Vous voulez prendre ma place ? Non, vous n’avez pas le droit. Ne venez pas à chaque fois, laissez-moi faire mon boulot. (…) Je comprends que vous venez super calmement, c’est super, d’accord ? Mais ne faites pas le déplacement ! Je connais mon boulot. Moi je ne vais pas jouer à votre place ! »

Enfin, d’autres séquences montrent Jérémie Pignard en plein exercice de pédagogie auprès des joueurs, rappelant les règles ou expliquant le recours à l’arbitrage vidéo.

Équiper les arbitres de Ligue 1 de micros est l’un des souhaits de la Ligue de football professionnel (LFP), afin d’améliorer la pédagogie mais aussi l’expérience télévisuelle des spectateurs.

Cette « sonorisation » des arbitres a déjà été expérimentée en France, comme par exemple en 2003 lors de la finale de la Coupe de France entre Auxerre et le PSG.

Mais la généralisation de ce dispositif est soumise à l’accord de l’International Board (Ifab), la très pointilleuse instance gardienne des lois du jeu, qui doit entériner toute évolution arbitrale.