L’institutionnalisation d’un Chef de l’opposition n’est pas nouvelle, mais sa soudaine acuité n’est guère fortuite. L’avis est de Me El Hadj Amadou Sall.

Dans le Grand Jury de ce dimanche, l’avocat déclare sans broncher que l’idée vise à liquider politiquement Wade et le Pds. Seulement, fait-il savoir à qui veut : “Wade s’en fout…Il s’en fout d’être chef de l’opposition ou pas…. Maintenant qu’on ne participe pas à une élection, on veut se précipiter pour créer un chef de l’opposition…. Ce n’est pas parce qu’on a pas participé à une élection qu’on est mort », dira-t-il avec un ton suffisamment sec pour montrer combien” la “stratégie Sall» l’écœure.

Me Amadou Sall de s’étonner que durant les 7 ans de mandat de Macky Sall, pourquoi l’institutionnalisation de ce statut de Chef de l’opposition n’a jamais été achevée et qu’elle n’ait jamais fait l’objet d’une procédure sérieuse.

APPELEZ-NOUS