Le 31 décembre 2018, comme il est de coutume, le Chef de l’Etat, SEM Macky Sall, a sacrifié à la traditionnelle adresse à la Nation, et en bonus un face à face avec la presse. Occasion saisie par la première institution de la République pour souhaiter à chacun, ses voeux de nouvel an, mais aussi pour faire un bilan d’étape, son premier mandat tirant à sa fin. Un bilan assez exhaustif et satisfaisant, vu la situation chaotique dans laquelle se trouvait notre cher Sénégal, avec une situation économique marquée par une croissance faible et erratique de 1,7% , un déficit budgétaire de plus de 6,7% du PIB, une crise sans précédent dans tous les secteurs, une fragilisation de nos institutions et de notre constitution,une fourniture d’électricité dégradée à un niveau sans précédent, affectant gravement les ménages et les entreprises, mais aussi et surtout une dévolution monarchique qui a fini par provoquer des émeutes et de compromettre toute possibilité de croissance.
Devant cette impasse, a été lancé, en février 2014 ( par SEM Macky Sall)le Plan Sénégal Emergent(PSE), pour la transformation structurelle de notre économie, la promotion du développement solidaire et inclusif, et le raffermissement de l’Etat de droit, dans la paix et la sécurité. Et depuis, une ascension fulgurante du Sénégal a été enclenchée. Dans tous les secteurs de l’économie, le Sénégal se trouve sur les rails de l’émergence ( y revenir point par point serait une tâche fastidieuse car le Président Macky Sall et son gouvernement ont tellement fait ! ).

Mais, ce message à la Nation du Chef de l’État, a été l’occasion pour certains amnésiques intellectuels tels que Madické Niang, Ousmane Sonko, Bougane Guèye, entre autres, de tout balayer d’un revers de la main ( comme à leur habitude). Et de peu, ils auraient été jusqu’à refuser que le Président de la République s’appelait Macky Sall, tellement ils étaient subjectifs dans leurs analyses.

Madické Niang, le récent divorcé d’avec le défunt régime du PDS, confond vitesse et précipitation. Il est toujours dans les nuages et se permet de dire à qui veut l’entendre que le Président Macky Sall a trahi le vénéré Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké ! Tout le monde se demande comment. A t-il besoin qu’on lui raffraîchisse la mémoire? Ou il n’est pas au fait de l’actualité? Oubien encore il ne cherche ( comme la totalité de cette horde de hyènes affamées de pouvoir qui compose notre hop-position) à avoir un buzz médiatique? Tout compte fait, il s’y prend de la pire des manières en voulant utiliser les confréries pour se faire de la place. Madické a t-il oublié qu’il se réclame de Saint-Louis? Et que dans cette région, même la lèpre est plus connue que lui? Il ne s’est jamais soucié de la capitale du Nord. Et je le mets au défi de nous dire une seule chose qu’il a faite pour Saint-Louis ! Il en est incapable car n’ayant jamais accordé d’importance à sa propre ville natale. Voilà un grand traître ! Et ne pensez-vous pas qu’avant de briguer le suffrage de tous les Sénégalais, il faut d’abord conquérir sa base? Est-il besoin de rappeler à ce monsieur prétentieux que la confrérie qu’il veut utiliser pour anéantir SEM Macky Sall et son gouvernement a, à plusieurs reprises, remercié et béni les projets initiés par le Chef de l’Etat. Il faut donc arrêter, M.Madické Niang, de vous servir des confréries pour pouvoir vous donner de la crédibilité ! Et c’est une véritable insulte que d’essayer de vous servir du vénéré Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké pour mettre en mal le Président Macky Sall d’avec les populations.

« Sonko média », quant à lui, est un aigri qui, après avoir été sanctionné pour manquement grave, après avoir pleurniché partout, cherche vaille que vaille à retenir l’attention des citoyens. En quoi faisant? Tel un scénariste hollywoodien ou bollywoodien, imagine tout le temps des scénaris qui pourraient lui être bénéfiques. Sa dernière trouvaille (selon laquelle il y aurait des réunions secrètes qui se tiendraient au palais de la République visant à l’éliminer de la course aux présidentielles) est la plus ridicule de toutes celles qu’il a eu à pondre jusqu’à présent. Ne pouvant même pas battre le plus petit lieutenant de SEM Macky Sall, il veut se frotter à ce dernier, au risque d’y laisser toutes ses plumes. Il oublie certainement que c’est le « plus fort reste » qui l’a aidé à être pensionnaire de l’Assemblée Nationale. Dans ses délires, il oublie même le nom de son cabinet. Je ne m’attarderai pas sur son cas car, un homme d’État ne doit pas avoir une langue pendue !

Bougane Guèye, le folklorique, lorsque sa candidature a été rejetée, s’est permis d’organiser un « foural » à Saint-Louis, le lendemain même. Toujours dans la logique oppositionnelle, a lui aussi essayé de décortiquer négativement le discours du Chef de l’État. La durée du discours a été sa première réaction. M.Guèye, je vous rappelle que quelqu’un qui a bien travaillé, qui a beaucoup fait et dans tous les secteurs d’activité , ne saurait utiliser peu de temps pour parler de ses réalisations. Telle une pie, vous avez craché partout votre venin, faisant croire à l’opinion que toute personne qui s’est déplacée pour vous soutenir, l’a fait de façon désintéressée. Vous oubliez sans doute que vous n’êtes pas la seule personne habitant Saint-Louis ! Chacune de vos venues est synonyme de billets et d’enveloppes distribués ça et là. C’est bien de critiquer, mais ayez au moins l’intelligence de le faire sur des choses concrètes.

Les politiciens déguisés tels que Thiat et Kilifa de y’en a marre ( et Dieu sait que nous en avons MARRE de vous), doivent arrêter de parler au nom de la jeunesse sénégalaise. Non seulement, leurs vieux os commencent a être rongés par le temps, mais aussi la jeunesse et le peuple au nom de qui ils osent débiner des sottises, ne sont nullement impolis. Non contents d’avoir insulté le peuple entier lors du vote de la loi sur le parrainage, ils ont remis cela en insultant la première institution de la République. Je suis outré et sidéré à la fois par cette violence verbale. Cela démontre que ces énergumènes sont sans cervelle car, la population sénégalaise en général, et la jeunesse en particulier, sont friandes de débats d’idées, de débats sains et instructifs, ce langage vulgaire, barbare, démodé et irrespectueux n’est pas sénégalais ! Être dans le mouvement Hip Hop ne signifie nullement être vulgaire et irrespectueux ! Allez vous assainir le cerveau et les neurones, c’est la meilleure chose que vous ayiez à faire, car à force de flirter avec le diable, vous devenez des diablotins on ne peut plus….sataniques !

Des critiques infondées !

Qu’ont-ils critiqué? Dans son adresse à la Nation, SEM Macky Sall a fait l’état des lieux par rapport à son premier mandat qui tire à sa fin. Vous conviendrez avec moi ( votre fierté à part) que SEM Macky Sall, Président de la République du Sénégal, est en train de travailler à l’émergence du pays, contrairement à ce que vous voulez faire croire à l’opinion .Grâce à cet homme, qui est une aubaine pour nous, le Sénégal respire bien sur tous les plans et la voie de l’émergence est empruntée comme l’attestent les nombreuses réalisations à travers le pays(réalisations sur lesquelles toute personne animée de bonne foi a constaté et approuvé). Il a évoqué les cinq initiatives majeures qui seront complétées sur la même séquence de 2019-2024 dans la seconde phase du PSE ( Plan Sénégal Émergent), par trois programmes sectoriels à l’échelle nationale: le programme zéro bidonville, le programme zéro déchet, le programme villes créatives qui replacera les industries culturelles au cœur de la cité.
La première initiative est dédiée à la Jeunesse sénégalaise( et cela en bouchera plus d’un qui disait que SEM Macky Sall ne se soucie guère de la jeunesse), la seconde porte sur l’économie sociale et solidaire. La troisième initiative prépare aux défis de la société du futur, car elle consacre une grande priorité à l’économie numérique inclusive. Le Sénégal numérique qui innove suffisamment prépare davantage au rendez-vous du donner et du recevoir au banquet de l’universel. Ensuite le programme « le PSE vert » prépare à la transition agro-écologique en tant que pays sahélien. Enfin, l’industrialisation, clé de la transformation structurelle, économique et sociale déjà engagée à travers la première phase du PSE. » Tout ceci, venant en appoint à l’existant déjà réalisé ou en cours de finition, boostera à jamais notre pays.
Je rappelle que c’est vouloir insulter l’ intelligence des citoyens sénégalais que de penser confier les rênes du pouvoir à leurs bourreaux inextinguibles.

Nul ne peut être subjectif, mensonger, haineux, inutile pour sa localité et irrespectueux envers nos institutions et se voir confier les destinées du Sénégal. En sus, c’est fouler au pied les principes rudimentaires qui doivent guider tout candidat au fauteuil présidentiel que de croire que les Sénégalais vont s’attarder sur un prétendant dont la notoriété, l’élégance verbale, la discipline, l’amour de la Patrie, un candidat dont la langue est aussi lisse qu’une surface de glace sortie directement de l’usine, sont assimilables aux lianes de la forêt amazonienne qui s’entrelacent au point que leur bout n’est pas identifiable.

Les gens doivent non seulement respecter chaque être humain,mais plus particulièrement une institution de la République. Nous devons être en mesure de donner nos points de vue sur n’importe quel sujet sans pour autant utiliser un langage indigne d’un être humain du 21ème siècle. Nous sommes certes dans un pays dont la démocratie est vantée et citée en exemple dans le monde entier, mais « Démocratie ne signifie nullement Anarchie ». Que dire de quelqu’un qui prétend à la Magistrature Suprême et qui se permet d’insulter publiquement une institution? Mérite t-il d’être écouté? Serait-il logique de lui confier les destinées du Sénégal?

Un deuxième mandat serait bénéfique pour le Sénégal car cela va permettre à SEM Macky Sall de mettre notre pays dans d’excellentes conditions et de le hisser, encore plus au devant de la scène sous-régionale, régionale et internationale.

Vive la Coalition Benno Bokk Yaakar! Vive l’Alliance Pour la République! Vive le Choix intelligent ! Vive SEM Macky Sall ! Vive le Sénégal Émergent! En route vers un second mandat!

(par Bacary Seck, président et coordonnateur du M.A.C.K.Y)