Me Assane Dioma Ndiaye a saisi, à travers un communiqué, la chambre administrative de la Cour suprême du Sénégal. La cause : faire un recours pour « excès de pouvoir » contre l’arrêté de Ousmane Ngom interdisant les manifestations politiques eu centre-ville de Dakar.

 

Un recours introduit suite à « l’écoulement du délai équivalent à un rejet implicite de la demande d’abrogation dudit arrêté pour illégalité manifeste dont la réception a été confirmée par correspondance du Ministre de l’intérieur en date du 16 Février 2018 », rapporte Apanews.

APPELEZ-NOUS