La situation est critique dans le Saloum et le Ndoucoumane. En effet, les fortes pluies qui se sont abattues dans ces zones ont fait d’énormes dégâts. Dans les différents quartiers de Kaolack tels Khakhoun, Médina Mbaba, Fass Cheikh Tidiane, Ndar Gou Daw, Abattoirs Ndagane etc, l’eau a complètement envahi les maisons et occasionné d’énormes dégâts. Au moment où nous écrivons ces lignes, les sinistrés quittent en masse leurs domiciles pour prendre d’assaut les grandes artères. Ce matin, le préfet de Kaolack s’est rendu à Khakhoun où la situation est catastrophique en vue de prendre des mesures immédiates.

Non loin de Khakhoun, à Kanda ( route de Kahone), des affrontements ont éclaté entre les forces de l’ordre et les populations qui voulaient barrer la route nationale et par ricochet détruire le bassin de rétention en construction qui, selon elles, restent la principale source de leur problème.

À Kaffrine également, la situation est presque similaire. Là bas, les habitants de Diamaguène Centre renouent avec les affres des inondations. Entre Mabo et Kaffrine, la route est devenue impraticable. Actuellement, c’est la croix et la bannière pour les riverains qui rallient quotidiennement les deux localités..

Dakaractu

APPELEZ-NOUS