Back To Top

23 septembre 2022

Gamou Tivaouane : L’appel des autorités au Khalife pour l’interdiction des motos “Jakarta”

Les conducteurs de motos Jakarta sont souvent les principales victimes d’accident pendant les grands événements religieux. Sur trente décès enregistrés, 10 étaient des conducteurs de motos pendant le Grand Magal de Touba. Devant cette situation, le lieutenant colonel Alioune Diop a demandé aux guides religieux de lancer un appel aux pèlerins afin que les motos ne viennent pas au Maouloud de Tivaouane.  » Je voudrais demander au Khalife général pendant le bourd de lancer cet appel, sa voix porte beaucoup plus que les nôtres et les motos Jakarta nous causent beaucoup de problèmes. On ignore même parfois les raccourcis qu’ils prennent pour entrer dans les lieux de l’événement. Ils se faufilent malgré les dispositifs, parfois quand ils viennent en groupe c’est pour éviter un effet inverse qu’on les laisse passer », a indiqué le colonel Diop.
 
 
Une situation confirmée par le colonel Ange Michel Diatta, de la brigade des sapeurs, qui a déploré le comportement des conducteurs de deux roues et demandé aux autorités de prendre des mesures pour éviter les morts sur la route.  » Les motos Jakarta sont soit les victimes des accidents soit impliquées dans la plupart d’entre eux. A défaut de ne pas amener des Jakarta à Tivaouane, il faut qu’ils portent des casques », préconise-t-il. 
 
 
En réponse à sa demande, le ministre de l’Intérieur, qui dit avoir déjà eu des séances de travail avec les conducteurs de motos, compte leur parler et lancer un appel à leur endroit en plus de celui des religieux.
Prev Post

Passation de service et folklore : démenti et rappel de la Présidence

Next Post

Grève : Les contrôleurs aériens mettent leur menace à exécution malgré l’interdiction judiciaire…

post-bars
Mail Icon

Newsletter

Get every weekly update & insights