Education : les enseignants du privé catholique sont fâchés

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:SOCIETE
You are currently viewing Education : les enseignants du privé catholique sont fâchés

Les membres du Syndicat national des enseignants des écoles catholiques du Sénégal (SNEECS) étaient en conclave le weekend dernier à Saly. C’était l’occasion pour eux d’exposer à leurs employeurs leurs doléances.

«L’augmentation des salaires est la première revendication pour compenser la cherté des prix des denrées de première nécessité. On doit réviser les grilles de salaires pour les aligner au coût de la vie», réclame dans L’AS Ivette Keïta, la secrétaire générale du SNEECS.

Les enseignants du privé catholique exigent aussi le reversement de leurs cotisations sociales (Caisse de sécurité sociale et IPRES). «Il y a des travailleurs qui sont partis à la retraite depuis six ans, mais ne reçoivent pas leur pension, pourtant ils avaient subi des ponctions pour des cotisations à l’IPRES», révèle le SNEECS.

Pour obtenir gain de cause, les camarades de Ivette Keïta privilégient d’abord le dialogue. Cette dernière informe : «Nous allons rencontrer nos employeurs pour discuter et trouver une solution à nos revendications, à défaut, nous allons utiliser d’autres formes de lutte pour nous faire entendre.»

Les autres formes de lutte seront explorées, le cas échéant, avec les autres syndicats de l’enseignement privé (laïc et franco-arabe) pour accentuer la pression sur leurs patrons.