Il n’existe plus d’arrêté Ousmane Ngom. Cette mesure administrative de l’ancien ministre de l’Intérieur sous le règne de Me Abdoulaye Wade, interdisant toute manifestation politique, au niveau des rues de Dakar-Plateau, vient d’être enterrée. L’information a été livrée par Me Assane Dioma Ndiaye qui avait fait son cheval de bataille cette loi qu’il jugeait antidémocratique.

« L’ arrêté Ousmane Ngom vient d’être enterré définitivement par la Cour Suprême à l’ audience de sa Chambre administrative d’hier, jeudi 23 Mai 2018 . Notre souci était simplement de contribuer à l’affermissement progressif d’un État de Droit de plus en plus fragilisé sous nos tropiques. Merci à Guy Marius Sagna et Seydi Gassama qui m’ont ont accompagné tout au long de ce combat qui était loin d’être évident », a-t-il laissé entendre.

Si cette loi a pu être abrogées c’est grâce au courage des magistrats que la robe noire n’a pas manqué de magnifier. « Merci également à l’audace des juges de la Cour Suprême », souligne le président de la Ligue sénégalaise des Droits de l’homme.

APPELEZ-NOUS