Bureau des passeports : le faussaire a été trahi par son accent
13 juillet 2022

Bureau des passeports : le faussaire a été trahi par son accent

Bureau des passeports : le faussaire a été trahi par son accent

Théophile Babundu a été déféré au parquet pour faux et usage de faux sur un document administratif et usurpation de fonction. Ce ressortissant congolais (RD Congo) a été arrêté et remis à la Sûreté urbaine (SU) par le directeur de la police des étrangers et des titres de voyage.

Théophile Babundu a été épinglé  le 7 juillet, d’après Libération, qui parle de l’affaire dans son édition de ce mercredi. Ce jour-là, il se pointe à la direction de la police des étrangers et des titres de voyage pour se faire établir un passeport sénégalais. Il se présente à l’agent d’enrôlement sous le nom de Samba Ba. Lui remet une carte nationale d’identité portant le numéro 1291198500047 ainsi qu’un timbre de 20 000 francs CFA.

L’agent est frappé par l’accent de son interlocuteur, d’autant qu’il émet des doutes sur l’authenticité de ses documents. Soumis à un interrogatoire, le Congolais tente de rester droit dans ses bottes avant de craquer. Il confirme qu’il est congolais. Se nomme Théophile Babundu, né le 30 août 1976 à Kinshasa, de Pascal et Henriette Mateta. Est arrivé au Sénégal en 2015 et travaille de une société de gardiennage dénommée Jappo AGD.

Quid de l’origine des documents présentés sous Samba Ba ? Théophile Babundu confie les avoir ramassés, entre 2015 et 2016, près du stade Demba Diop. Ils étaient dans une sacoche. Plus tard, il décide de les utiliser pour se faire établir une carte d’identité sénégalaise. Il s’en ouvre à son ami et compatriote Izet Masangi, qui s’engage à l’aider contre 20 000 francs CFA.

Théophile Babundu lui remet l’argent ainsi que l’acte de naissance de Samba Ba et 10 000 pour le transport pour se rendre à Matam. Sur place, Masangi doit lui trouver un acte de naissance de moins de trois, indispensable pour avoir une carte nationale d’identité.

Quelques jours plus tard, mission accomplie. Théophile Babundu peut enclencher la procédure pour obtenir une carte nationale d’identité. Izet Mansangi le conduit au commissariat des Parcelles Assainies. La pièce sera délivrée le 2 octobre 2018.

Théophile Babundu, né le 30 août 1976 à Kinshasa, devient ainsi Samba Ba, né le 24 avril 1985 à Okadiéré (Matam). Les conditions étaient alors réunies pour l’établissement du passeport. Malheureusement pour lui, son accent était trop fort pour lui permettre de tromper la vigilance des agents d’enrôlement de la direction de la police des étrangers et des titres de voyage.

Libération informe que Izet Masangi, très connu dans la communauté congolaise à Dakar, est activement recherché.

Prev Post

Autopsie de Idrissa Goudiaby : le président de l’Ordre des médecins désamorce la bombe

Next Post

Tottenham: Le numéro de Pape Matar Sarr dévoilé

post-bars

Related post