Contrôle des prix à Mbour : 44 commerçants convoqués, plusieurs saisies effectuées

You are currently viewing Contrôle des prix à Mbour : 44 commerçants convoqués, plusieurs saisies effectuées

Contrôle des prix à Mbour : 44 commerçants convoqués, plusieurs saisies effectuées

Le bureau des services de commerce de Mbour procède à des contrôles au niveau du département. Les contrôleurs ont démarré leurs opérations dans les communes de Mbour et Joal et y ont effectué des saisis.
Au cours de leurs opérations, 68 commerçants ont reçu la visite du service départemental du commerce et 44 ont été convoqués parce qu’ils ont été pris en flagrant délit de la commission d’une infraction.
« Parmi ces 44, 36 ont été déjà dénués et il y a 8 autres cas qui sont toujours en instance c’est-à-dire qu’ils n’ont pas été totalement relaxés, n’ont pas encore effectué paiement de la transaction pécuniaire », explique Mamadou Lamine Ndiaye, commissaire aux enquêtes économiques, chef de service adjoint de la région de Thiès. 
Dans la journée du 22, quatre tonnes de sucre, 4 bouteilles d’huile de 20 litres, une tonne de riz indien et 15 tonnes d’aliment de bétail ont été saisies pour un montant d’un million deux cent cinquante mille FCFA.
« A Joal, il y a eu 60 bonbonnes de gaz butane pleines de 6 kg qui ont été saisies. Dans les zones semi-rurales, les prix du gaz ont du mal à être respectés. Plus on est proche du centre urbain, plus les prix sont respectés et plus on est loin plus les prix sont élevés. 28 sacs de riz brisé de 50 kg, 4 sacs de sucre de 50 kg et deux sacs de sucre et deux tonnes d’aliments de volaille ont été aussi saisis », a soutenu Mamadou Lamine Ndiaye. 
Ces saisies font suite à l’arrêté du ministre du Commerce qui a été succédé par le conseil régional de la consommation.

Les prix concernent principalement le sucre, l’huile de palme, le fer à béton, les produits horticoles comme l’oignon, la pomme de terre et la carotte mais également la farine. 
« Il y a des commerçants qui ne respectent pas les prix homologués, ils ont fait l’objet de saisies. Et, ultérieurement, ils feront l’objet d’une verbalisation c’est-à-dire d’une sanction pécuniaire. Tout commerçant qui ne respecterait pas les dispositions de l’arrêté seront exposés à des sanctions administratives, financières ou même de l’ordre du pénal. Pour le moment, des sanctions ont été prononcées. Rien que pour la journée du mardi nous sommes à un montant de 2 millions 800 mille qui a été le fruit de ces transactions pécuniaires », indique Mamadou Lamine Ndiaye.
Il assure que Mbour fait partie des localités les plus denses sur le plan économique et « c’est l’un des départements qui nous fournit les résultats les plus satisfaisants en termes de saisie et de transaction pécuniaire et aussi en termes de sanction. Il y a toujours des récalcitrants qui ne respectent pas la décision ».
D’ailleurs, ce jeudi, les commerçants détaillants ont fermé leurs boutiques pour protester contre les mesures prises par le ministre du Commerce. 

Laisser un commentaire