A Brive, une femme de 67 ans a été interpellée lundi dernier en même temps que cinq personnes de son entourage. Elle mettait à disposition plusieurs de ses appartements du centre-ville pour des prostituées.

Ce sont des plaintes de riverains qui ont lancé l’enquête de la police en 2017. Une femme est identifiée. Elle possède une trentaine de logements dans le centre de Brive. Et certains seraient fréquentés par des prostituées. Avec l’aide du GIR de Limoges, spécialisé dans les enquêtes sur l’économie souterraine, les investigations se portent sur les revenus de cette dame ainsi que de membres de son entourage. Des revenus anormaux au vu de l’activité déclarée de ces personnes. La dame en particulier est retraitée. Lundi dernier 6 personnes sont alors interpellées.

Les interrogatoires révèlent qu’une dizaine d’appartements, dont deux immeubles entiers du centre, étaient loués à des prostituées venant de loin parfois, des femmes et des transsexuelles, la plupart qui venaient à Brive pour quelques jours pour voir quelques clients avant de repartir. Une dizaine ont été identifiées et interrogées. Elles ne sont toutefois pas poursuivies. Ces logements étaient semblent-ils bien connus des prostituées et fréquentés depuis plusieurs années. D’où pour la propriétaire des revenus confortables. Lors des perquisitions, 180 000 euros ont été saisis ainsi que 4 kilos de bijoux en or.

Le procès aura lieu le 28 novembre à Brive. La femme de 67 ans comparaîtra pour proxénétisme et 4 autres personnes, dont sa fille, pour complicité. La cinquième personne interpellée n’est pas poursuivie.

francebleu.fr

APPELEZ-NOUS